Comment préserver nos jeunes du cyberharcèlement

Comment préserver nos jeunes du cyberharcèlement août 26, 2017

Internet a révolutionné notre manière de communiquer, de diffuser et de recevoir des informations. Cet outil incontournable de notre vie quotidienne bouleverse également le monde enseignant et ses apprenants.

Il devient plus que nécessaire de rendre compétents et responsables les plus jeunes dans leur utilisation de ce nouveau vecteur de communication.

Sensibilisation et information

Les messages véhiculés par ce biais peuvent être dévastateurs. Il paraît bien compliqué aux parents et/ou enseignants de contrôler son usage à la maison et encore plus à l’école. L’accès Internet se généralise.  Les abonnements 3, 4 ou G se démocratisent.   Les wifi fleurissent un peu partout dans les lieux publics.

Le mieux est encore de sensibiliser le jeune public au sein même des écoles et les informer du potentiel dévastateur de ce nouveau terrain de jeu bien plus vaste et bien moins sécurisé qu’une cour d’école.

Des supports pédagogiques au service des professionnels de l’éducation

Pour aider les enseignants dans cette tâche bon nombre d’associations et d’organismes fleurissent et proposent des supports pédagogiques.

  • On peut s’adresser par exemple à respect zone.org et adopter leur label de l’éducation au respect, à porter sans modération.

Cette association propose un label qui promeut le respect sur Internet. Qui le souhaite peut ainsi afficher son éthique responsable et l’étendre au plus grand nombre.

L’idée est d’apposer ce label sur ses productions pour qu’Internet soit un outil de communication, de partage de connaissances mais toujours avec le souci de liberté d’expression responsable.

  • Une asbl Belge : Loupiote (http://www.loupiote.be/) propose également un dossier pédagogique composé de plusieurs séquences vidéos pour lutter contre la haine en ligne et le cyber harcèlement. Si vous le souhaitez vous pouvez les contacter pour une animation dans votre établissement.

Les témoignages des adolescents sonnent mieux auprès du jeune public et l’outil peut s’avérer un bon support pour l’enseignant pas toujours en phase avec les propos tenus par les élèves surtout sur la toile.

  • Pour mieux appréhender les mécanismes et les dérapages potentiels sur les réseaux sociaux, la présentation suivante propose 10 vidéos reprenant divers cas réels ou fictifs de situations d’adolescents confrontés à du harcèlement.

Conclusion mieux vaut prévenir que guérir

Que ce soient des actions humiliantes visant à mettre mal la personne (Flaming, outling, ..) ou des cas d’usurpations d’identité,  les dérives peuvent être terribles et laisser des traces chez l’adolescent. Les parents et les enseignants passent souvent à côté les tourments des harcelés qui ne trouvent plus de répit nulle part ni chez eux, ni durant les cours, …
Le harcèlement se poursuit en dehors des murs de l’école où du lieu où il a démarré.
Il est important d’y faire face sereinement ou tout moins en discuter  avant que les cas ne se présentent.  Afin de pouvoir éviter les dérapages voire même éviter  que cela ne commence tout simplement.