Pourquoi et comment utiliser un portfolio d’apprentissage dans l’enseignement

Pourquoi et comment utiliser un portfolio d’apprentissage dans l’enseignement

Pourquoi et comment utiliser un portfolio d’apprentissage dans l’enseignement

mai 17, 2018

portfolio-apprentissageLes examens et autres contrôles sont souvent basés sur de la mémorisation et des applications. Ce sont des tâches qui apparaissent à des niveaux relativement peu élevés dans les diverses taxonomies.

Les évaluations des savoirs faire est bien plus difficile que celles des simples savoir. Les défenseurs des portfolios d’étudiants soutiennent que la compilation, l’examen et l’évaluation du travail des étudiants au fil du temps peuvent fournir une image plus riche, plus profonde et plus précise de ce que les étudiants ont appris et sont capables de faire que les mesures plus traditionnelles – comme les tests standardisés, les questionnaires ou les examens finaux – qui ne mesurent que ce que les étudiants savent à un moment précis dans le temps.

Le portfolio est un support qui va montrer l’évolution de l’étudiant dans le temps, l’aider à voir les progrès accomplis et comprendre comment il a pu arriver à s’améliorer au long du cursus. A de nombreux égards, il présente des avantages, néanmoins un écueil majeur existe aussi, le temps !

Explications !

A quoi peut servir un portfolio pédagogique ?

Un portfolio de l’étudiant est une compilation de travaux et d’autres formes de preuves pédagogiques rassemblées dans le but :

  • d’évaluer la qualité des cours, les progrès d’apprentissage et le rendement scolaire ;
  • de déterminer si les étudiants ont satisfait aux normes d’apprentissage ou à d’autres exigences scolaires pour les cours, la promotion et l’obtention du diplôme ;
  • d’aider les étudiants à réfléchir sur leurs objectifs et progrès scolaires en tant qu’apprenants ;
  • de créer une archive durable des produits, réalisations et autres documents du travail universitaire.

Le portfolio peut être utilisé pour différents objectifs

Il est important de noter qu’il existe de nombreux types de portfolios différents dans le domaine de l’éducation et que chaque forme a son propre but.

Le portfolio Pierre angulaire

Par exemple, les portfolios ” pierre angulaire ” comprendraient le travail accompli par les élèves dans le cadre de projets à long terme ou d’évaluations finales venant à la fin d’un projet à long terme.Ce genre de portfolio doit impliquer toute l’équipe éducative de l’apprenant et est donc parfois plus complexe à mettre en œuvre.

Le portfolio spécifique

Certains portfolios ne sont destinés qu’à évaluer les progrès et les résultats d’apprentissage d’un cours spécifique. Il peut alors remplacer les évaluations certificatives traditionnelles. Grâce aux travaux réalisés et aux progrès réalisés par l’apprenant visibles grâce au portfolio, l’enseignant pourra définir le niveau atteint et les compétences acquises à la fin de l’apprentissage par les élèves.

Quel support pour un portfolio ?

Les portfolios se présentent sous de nombreuses formes, depuis les carnets remplis de documents, de notes et de graphiques jusqu’aux archives numériques en ligne et aux sites Web créés par les apprenants.

Portfolios physiques

Les portfolios peuvent être une collection physique de travaux d’élèves qui comprend des documents tels que des devoirs écrits, des entrées de journal, des tests terminés, des travaux artistiques, des rapports de laboratoire, des projets physiques (comme des dioramas ou des modèles) et d’autres preuves matérielles de progrès d’apprentissage et de réussite scolaire, y compris des prix, des distinctions, des certifications, des recommandations, des évaluations écrites par des enseignants ou des pairs et des réflexions personnelles rédigées par les élèves.

Portfolios numériques

Les portfolios peuvent aussi être des blogs ou des sites Web qui présentent le même matériel que les portfolios physiques, mais qui peuvent aussi inclure du contenu comme des vidéos créées par les élèves, des présentations multimédias, des tableurs, des photographies ou d’autres supports numériques d’apprentissage. Les portfolios en ligne sont souvent appelés portfolios numériques ou e-portfolios. Dans certains cas, des blogs ou des journaux en ligne peuvent être tenus à jour par les élèves et inclure des réflexions continues sur les activités d’apprentissage, les progrès et les réalisations.

Ce type de portfolio nécessite une connaissance minimale de l’interface de l’outil web utilisé.

Quelles sont les rubriques d’un portfolio ?

L’apprenant devra montrer au mieux l’acquisition de compétences et fournir des informations précises et pertinentes.

Les sections du portfolio :

  • Description personnelle : une photo de vous, une brève description de vous : qui vous êtes, ce que vous faites, le parcours scolaire et toute autre mention utile dans le cadre de l’acquisition de savoirs et de compétences, etc.
  • Objectifs : Indiquer les objectifs de développement académique et professionnel.
  • Apprentissage : Partie la plus importante du portfolio d’apprentissage ! Il est essentiel d’organiser cette section et d’inclure des preuves pertinentes des éléments acquis (travaux, réalisations, présentations, …).
  • Apprentissage parascolaire : Ces activités peuvent inclure la participation à des stages, des clubs, un job étudiant, les études à l’étranger, etc. Ils peuvent être inclus dans une section distincte de votre portfolio. Comme pour le reste de vos réalisations scolaires, ces activités doivent être organisées de façon cohérente et inclure des éléments de preuves pertinents. Ils doivent également être cohérents par rapport à vos objectifs académiques et professionnels.
  • Réflexion : La réflexion est un outil que vous pouvez utiliser pour donner un aperçu personnel de vous-même ou des raisons pour lesquelles vous croyez que certains artefacts sont pertinents. La réflexion vous aide aussi à établir des liens entre vos cours et d’autres expériences. La réflexion peut être incluse dans l’ensemble de votre portefeuille. Il comprend une réflexion qui permet de comprendre votre caractère et vos capacités.
  • Reprendre : Le téléchargement de votre curriculum vitae (ou la création d’une version Web) peut aider à résumer et à clarifier les expériences pertinentes à l’extérieur de la salle de classe sur lesquelles vous pourriez réfléchir dans votre portfolio.

 

La gestion du portfolio par l’apprenant

Organisation du portfolio

S’assurer que le portfolio bénéficie d’une consultation aisée et soit compréhensible pour les autres.

Maintenir le portfolio à jour

Il doit être mis à jour régulièrement, c’est le principal document de travail qui reprend l’évolution de l’apprenant. Cela aidera à commencer à établir des liens entre les divers cours et concepts et à assurer que toutes les parties extérieures ont un instantané des progrès.

Forme

Les pages et documents doivent être dans une présentation correcte. Il est impératif d’éviter les fautes d’orthographe et de grammaire.

Progression

Le portfolio doit en fin de compte montrer les progrès de l”étudiant. La présentation de travaux similaires au fur et à mesure des périodes d’études peut être très utile.

Objectifs

Avoir un ensemble d’objectifs clairs et définis aide à structurer votre portfolio d’apprentissage ! Les objectifs peuvent être axés sur la carrière (c.-à-d. devenir ce métier), sur les études (c.-à-d. s’inscrire à des études universitaires) ou sur la vie personnelle (c.-à-d. comprendre comment diverses disciplines s’inscrivent dans la durabilité). Il faut s’inspirer d’un certain nombre d’objectifs différents et s’assurer qu’ils soient authentiques. Fournir un calendrier pour atteindre les objectifs et créer une section séparée pour ceux qui ont été atteints jusqu’à présent est la meilleure pratique

Arguments en faveur du portfolio

Les portfolios des élèves constituent les outils les plus efficaces lorsqu’ils servent à évaluer les progrès et le rendement de l’élève. Les étudiants devraient constituer progressivement des portfolios sur une base continue – c.-à-d. que les portfolios ne devraient pas être simplement des archives inactives de produits de travail qui ne sont examinées qu’à la fin d’un cours ou d’une année scolaire.
Les portfolios peuvent aider les enseignants à suivre et à évaluer les progrès de l’apprentissage au fil du temps. Les portfolios peuvent documenter la façon dont les élèves ont grandi, mûri et se sont améliorés au cours d’un projet, d’une année scolaire ou de plusieurs années. Les portfolios doivent inclure des preuves et des produits de travail qui démontrent comment les élèves se sont améliorés au fil du temps. Par exemple, plusieurs versions d’un essai peuvent montrer comment les élèves ont révisé et amélioré leur travail en fonction des commentaires des enseignants ou de leurs pairs.

Combien d’entre nous ne sont-ils pas tombé sur une question à laquelle ils n’ont pu répondre lors d’un examen ? Le paradoxe est que cette question et sa réponse va devenir une chose gravée dans la mémoire. Cela veut dire qu’au moment T lors de l’examen, l’absence de réponse a été matérialisée par un échec alors qu’en T+1, le savoir était acquis.

A contrario qui n’a pas été chanceux et est tombé lors d’un examen sur un tuyau qu’il connaissait alors que beaucoup d’autres chapitres du cours étaient méconnus. La réussite de l’examen a certifié d’une compétences acquises sans que ce ne soit le cas. Avec le portfolio ces travers ont tendance à être éliminés.

Les portfolios aident les enseignants à déterminer si les élèves peuvent appliquer ce qu’ils ont appris à de nouveaux problèmes et à différentes matières.
Les portfolios peuvent encourager les élèves à s’approprier davantage le processus d’apprentissage et à en assumer la responsabilité. Dans certaines écoles, les portfolios sont un moyen pour les élèves de critiquer et d’évaluer leur propre travail et leurs progrès scolaires, souvent au cours du processus de décision de ce qui sera inclus dans leurs portfolios. La démarche métacognitive est un élément incontournable afin que les apprenants puissent améliorer leurs techniques d’apprentissages. Parce que les portfolios documentent la croissance de l’apprentissage au fil du temps, ils peuvent aider les élèves à réfléchir sur leurs connaissances au moment où ils ont commencé un cours, comment ils se sont développés et où ils se sont retrouvés à la fin de l’année scolaire.

 

Difficultés de mise en place du portfolio

Il est possible que le scepticisme, la critique et le débat puissent survenir si les portfolios sont perçus comme un fardeau et des exigences supplémentaires plutôt que comme une stratégie d’enseignement et une option d’évaluation vitale.

Les portfolios peuvent aussi être perçus négativement :

  • s’ils sont mal conçus et exécutés,
  • si les apprenants craignent d’abandonner un système traditionnel qu’ils connaissent pour cette méthode qui requiert de la régularité.
  • s’ils ont tendance à être classés et oubliés,
  • s’ils ne sont pas activement entretenus par les élèves,
  • s’il n’y a pas suffisamment de temps pour les examiner et en discuter.

En bref, la manière dont les portfolios sont réellement utilisés ou non dans les écoles, et le fait qu’ils produisent ou non les résultats éducatifs souhaités, détermineront probablement la façon dont ils sont perçus.

La création, le maintien et l’évaluation des portfolios des élèves peuvent également être une entreprise qui prend beaucoup de temps. Pour cette raison et d’autres, certaines critiques peuvent prétendre que les portfolios ne sont pas une option pratique ou réalisable pour les évaluations à grande échelle du rendement des écoles et des élèves.

Les tests standardisés, en revanche, sont relativement efficaces et peu coûteux à noter, et les résultats des tests sont considérés comme plus fiables ou comparables entre les élèves. Les portfolios des élèves sont une stratégie d’évaluation qui exige beaucoup plus de temps.

Les portfolios semblent donc offrir la plus grande valeur éducative au niveau d’une classe où les enseignants ont des relations plus personnelles avec les apprenants.