Protéger votre vie privée sur votre smartphone

Si vous êtes soucieux de votre vie privée en ligne, vous savez que votre smartphone partage en permanence des informations sur l’utilisation de votre appareil avec le fabricant, l’éditeur de l’OS et/ou  les éditeurs d’applications. Vous pouvez réduire ce phénomène en améliorant les paramètres de confidentialité correspondants. Mais d’autres mesures prudentielles sont aussi à prendre : Voici comment protéger votre vie privée sur votre smartphone.

Réduire les données envoyées

Vous voulez un exemple que vos données sont disséminées à des endroits que vous ne soupçonnez pas, lisez les conditions générales de Google. Lors de la création d’un nouveau compte Google, les conditions d’utilisation stipulent :

  • « Lorsque vous utilisez les services Google, tels que la recherche Google ou Google Maps, nous collectons différents types de données de contenu et d’utilisation. Cela inclut vos données personnelles, les cookies, les données de localisation, les identifiants d’appareils et l’adresse IP ».
  • « ces données sont également collectées lorsque vous visitez des sites web tiers et que vous utilisez des applications sur lesquelles ou dans lesquelles nos services sont utilisés, comme par exemple Google Ads, Analytics ou YouTube ».

La forte diffusion de Google Analytics – plus de 90 % des sites web sont directement ou indirectement liés à cet outil de suivi – permet à elle seule une surveillance personnelle presque sans faille. Si l’on ajoute à cela le fait que la déclaration de confidentialité de Google ne mentionne pas d’autres partenaires et qu’en plus de l’utilisation de cookies, elle fait vaguement référence à des « technologies similaires » pour le suivi, on obtient une image globale inquiétante : le consommateur n’a plus aucune idée de l’endroit où ses traces personnelles sont conservées sur Internet, ni des moyens utilisés – et encore moins par qui. Ce qui est sûr, c’est que son profil personnel est enregistré avec une portée énorme et sans aucune transparence technologique.

Voici donc quelques actions afin de réduire autant que faire se peut les fuites de données :

Désactiver les services de localisation

geolocalisationSi le module GPS est désactivé, aucune information sur votre localisation n’est envoyée à des tiers. Alternativement, seules certaines applications peuvent être empêchées d’accéder à votre localisation. Voici comment procéder :

  • Android : Paramètres > Sécurité et localisation > Localisation > Désactiver

Faites attention ! Même si le service de localisation est désactivé dans les paramètres généraux, le smartphone continue d’envoyer des données de localisation à l’exploitant du système d’exploitation : Google. Pour les désactiver également, allez dans les paramètres > Google > Localisation > Historique de localisation Google > Mettre en pause l’historique de localisation (curseur) > Mettre en pause.

Dans votre compte Google, vous pouvez en outre vérifier sous Historique de la localisation > Chronologie quels lieux Google a enregistrés à votre sujet et les supprimer.

  • iPhone : Réglages > Confidentialité > Services de localisation > Désactiver les services de localisation

Désactiver le WiFi ou WLAN en déplacement

Le smartphone enregistre automatiquement les réseaux ou WiFi ou WLAN existants. Des données aussi sensibles portent atteinte à la vie privée des propriétaires de smartphones, car elles permettent de suivre les déplacements du propriétaire même lorsque le module GPS est désactivé. C’est ainsi que cela fonctionne :

  • Android : Réglages > Réseau & Internet > Wi-Fi > désactiver
  • iPhone : Réglages > Wi-Fi > désactiver

Désactiver le Bluetooth

Bluetooth rend un smartphone ou les données qui y sont enregistrées encore plus vulnérables, notamment dans les lieux publics comme les aéroports ou les zones piétonnes. Il est également possible d’utiliser l’appareil de manière abusive (p. ex. appels téléphoniques non autorisés aux frais d’autres personnes). Voici comment procéder :

  • Android : Réglages > Appareils connectés > Bluetooth > désactiver
  • iPhone : Réglages > Bluetooth > désactiver

Effacer régulièrement les fichiers temporaires du navigateur

vie privee smartphoneLe contenu de la mémoire temporaire ou le cache du navigateur Internet donne une image précise de son comportement d’utilisation et de navigation. Voici comment procéder :

  1. Android : Paramètres > Mémoire > Sélectionner l’application de navigation (Chrome, Firefox) > Vider le cache
  2. iPhone : Safari : Réglages > Safari > Effacer l’historique et les données du site > Effacer l’historique et les données
  3. Chrome : Chrome > Réglages > Historique > Effacer les données du navigateur > Effacer les données du navigateur

Désactiver l’analyse des appareils

Par défaut, les appareils sont configurés de manière à ce que les données d’analyse, de diagnostic et d’utilisation soient envoyées en permanence directement aux serveurs du fabricant. Les informations ainsi obtenues donnent également un aperçu de la vie privée des utilisateurs de smartphones. Voici comment désactiver la transmission des données d’analyse :

  • Android : Paramètres > Google > Compte Google > Données et personnalisation > Gérer les paramètres d’activité > Mettre en pause les informations sur l’appareil

Réglages > Aide à l’utilisation > Sortie texte dans la langue > pour « Module préféré », appuyez sur l’icône en forme de roue dentée > Rapports d’utilisation anonymes > désactiver

  • iPhone : Réglages > Confidentialité > Analyse > Partager l’analyse de l’iPhone > désactiver

Évitez le rootage ou le jailbreaking

Par rooter pour Android ou jailbreaker pour iOS, on entend l’extension des droits d’utilisateur sur l’appareil concerné. Les utilisateurs sont ainsi en mesure de modifier leurs appareils à des endroits qui sont interdits/interdits par défaut. Mais cette ouverture permet également de contourner de nombreuses mesures de sécurité du système. De tels appareils offrent une plus grande surface d’attaque à des tiers.

Par exemple, un jailbreak de l’iOS permet entre autres d’installer des magasins d’applications alternatifs comme Cydia ou Sileo sur l’appareil. Toutefois, ces sites ne proposent pas uniquement des applications pratiques, mais également des applications destinées à nuire à l’utilisateur. L’iPhone et l’iPad ne sont plus protégés contre les virus, les logiciels malveillants et autres par un jailbreak.

Ceux qui souhaitent néanmoins rooter ou jailbreaker leur appareil, dans la mesure du possible, doivent être parfaitement au courant de la matière et savoir ce qu’ils/elles font. Et si vous ne pouvez vraiment pas vous empêcher de le faire, veuillez au moins changer le mot de passe de l’utilisateur « root » et « mobile » – celui qui ne sait pas ce que cela signifie devrait à plus forte raison ne pas y toucher.

Soyez prudent avec vos App

playstoreQuand vous installez une app sur votre smartphone, vous devez être conscient qu’elle peut constituer un cheval de Troie ou que vous leur donnez accès des données sans le savoir.

Il est donc utile de minimiser les droits d’accès des apps. Par défaut, les apps demandent lors de leur installation de nombreux droits d’accès inutiles qui ne seraient pas nécessaires au bon fonctionnement de l’app.

Il est recommandé de vérifier régulièrement les autorisations de toutes les apps installées sur un appareil et de procéder à des restrictions. Si une restriction n’est pas possible, supprimez si nécessaire l’application ou renoncez à l’installer – dans la plupart des cas, il est possible de trouver des alternatives moins gourmandes en données.

En sus, vous pouvez aussi :

N’utilisez que des applications provenant de sources fiables

Les logiciels malveillants constituent une autre menace pour votre terminal et les données qui y sont stockées. Éviter les applications nuisibles peut sembler facile, mais ce n’est pas toujours le cas, surtout sous Android. Évitez toute installation en sideloading et ne vous servez que dans le Google PlayStore et l’AppStore d’Apple officiels. Sous Android, veillez en outre à ce que la fonction « Installation d’origine inconnue » soit désactivée dans les paramètres de sécurité.

Les développeurs doivent être dignes de confiance

installer app storeMalheureusement, il arrive que des applications se perdent dans le PlayStore de Google et l’AppStore d’Apple et qu’elles soient utilisées frauduleusement avec votre appareil. Faites donc attention à l’identité du développeur d’un logiciel et vérifiez que vous installez bien l’application souhaitée – et non une application au nom similaire créée par des resquilleurs malveillants. Il arrive malheureusement que le PlayStore ou l’AppStore proposent des copies d’applications connues contenant des codes malveillants.

Maintenez vos apps à jour – mais pas automatiquement

Les mises à jour des apps et du système d’exploitation sont importantes. Elles corrigent les erreurs ou activent de nouvelles fonctions. Mais les nouvelles versions contiennent aussi de temps en temps de nouveaux dysfonctionnements. Ainsi, iOS 13 proposait dans ses premières versions de nombreuses nouvelles fonctions « cool » – mais aussi de nombreuses fonctionnalités cassées. Il vaut donc la peine de garder un œil sur les mises à jour en faisant preuve de bon sens. Pour les raisons mentionnées ci-dessus, cela vaut en particulier pour la période suivant les mises à jour importantes – entre-temps, il est malheureusement fréquent que de nouvelles versions avec des corrections de bugs soient rapidement ajoutées en raison des bugs qui sont apparus.

Soyez attentif aux droits d’accès des applications à vos données

Tant dans iOS que dans Android, il est possible de définir de manière granulaire quelles apps ont accès à quelles fonctions (par ex. appareil photo, microphone) ou données (par ex. contacts, localisation). Pour qu’une app obtienne l’accès, l’utilisateur doit l’autoriser ou l’interdire. Ici aussi, il est nécessaire d’autoriser avec discernement. Une application de téléphone sous Android doit par exemple être autorisée à accéder au microphone et aux contacts de l’appareil pour pouvoir fonctionner – une application de lampe de poche, par exemple, ne doit pas l’être.

Pensez que votre Smartphone est de plus en plus utilisé pour certifier de votre identité numérique avec des applications comme Google authenticator ou itsme.

Attention aux messages qui s’affichent sur l’écran verrou

Les notifications peuvent dévoiler des informations et données qui devraient être protégées : Des messages sur le solde du compte aux e-mails entrants en passant par les messages de chat, toutes sortes de choses apparaissent sur l’écran même verrouillé de l’appareil. C’est pratique pour l’utilisateur, mais les regards curieux des amis ou des voisins de table se perdent parfois sur les informations qui y sont affichées.

Voici comment y remédier : Dans les paramètres du smartphone, vous pouvez définir la quantité et le contenu des notifications. Pour ce faire, la gestion des notifications d’Android offre par exemple la possibilité de modifier l’affichage de « Toutes les notifications » en « Ne pas afficher les notifications » ou « Masquer le contenu des notifications ».

Sous iOS, vous pouvez modifier l' »Aperçu » des notifications (Messages – Afficher les aperçus) de « Toujours », à « Lorsque déverrouillé » ou à « Jamais ». Si vous réglez l’option « Si déverrouillé » sous iOS, les messages ne seront lisibles que si vous déverrouillez l’appareil avec un code, TouchID ou FaceID. Les notifications de Whatsapp, Facebook, de la banque en ligne, des e-mails et autres sont déjà à l’abri des regards indiscrets.

App de protection

Protéger son smartphone implique de respecter quelques règles. L’utilisation d’outils de sécurité supplémentaires tels que les scanners de virus va en revanche au-delà de l’objectif – du moins chez Apple et iOS – car le système se protège par le sandboxing des apps. Ce système de protection protège les applications et iOS lui-même contre les accès d’autres applications. Un scanner antivirus est ici soumis aux mêmes règles et ne peut donc ni scanner le système à la recherche de logiciels malveillants, ni vérifier les autres apps et leurs données.

Sur Android, ces outils peuvent être dotés de droits d’administration, l’utilité pourrait alors être plus grande. N’oubliez cependant pas que ces scanners de virus, si on leur donne par exemple activement une pièce jointe à vérifier, aident principalement à trouver un code malveillant pour les ordinateurs Windows. Cela semble certes utile – mais protège davantage votre environnement que votre terminal mobile et ses données.

Conclusion

Le thème de la sécurité en ce qui concerne l’utilisation d’un smartphone a de nombreuses facettes. Il y a d’une part les différents réglages de sécurité qui peuvent être effectués sur l’appareil lui-même. D’autre part, le smartphone peut également être protégé par des programmes, des apps, qui peuvent être téléchargés depuis l’App-Store correspondant. Enfin, les règles de bon sens que devrait avoir tout utilisateur pour protéger sa vie privée en utilisant son smartphone. Cela fait partie des mesures à prendre pour protéger votre e-réputation de façon plus générale.

You might also like

Comments are closed.